lundi 31 mars 2008

K-Challenge « 2 » : un nouveau challenge à relever pour Sébastien

Le 27 mars 2008, le projet K-Challenge 2 pour la 34e America’s Cup a été officiellement présenté en conférence de presse.
Cette équipe française sera construite autour de marins issus de « la nouvelle génération », un team déterminé et construit autour d’un « noyau dur » qui a envie de travailler et de réussir ensemble.
Sa stratégie consistera à bâtir et à capitaliser sur l’expérience, le vécu et les acquis de K-Challenge 1 dans la 32e America’s Cup, mais en s’appuyant sur cette nouvelle génération pour bénéficier de son talent et de son enthousiasme.
K-Challenge bénéficie en outre du soutien officiel de la Fédération Française de Voile dans sa démarche, notamment pour la promotion de la filière française.

Sébastien Col : « nous nous inscrivons dans la continuité du premier projet K-Challenge qui était déjà basé sur l’ouverture. La nouvelle équipe permettra de rassembler des personnes autour d’une nouvelle génération de coureurs qui ont déjà une expérience dans certains domaines. Ce nouveau projet portera une attention toute particulière à l’équilibre du groupe, et à la complémentarité entre ses membres. »

Sébastien Col, Laurent Bourgnon (membre du Conseil de Surveillance), Stéphane Kandler (PDG de K-Challenge) et Sébastien Josse

L’occasion pour Sébastien Col de travailler avec un autre Sébastien qui fera partie avec lui des membres clefs de cette équipe : Sébastien Josse.

Seb Col : « je retrouve après quelques réunions le « rythme America’s Cup », même si ce n’est pas encore du 100% comme cela sera le cas dans un an, cela réveille en moi des sensations par rapport à ce que j’aime faire. C’est vraiment très enrichissant pour moi, ne serait-ce que par exemple les discussions avec les designers.
Aujourd’hui nous sommes dans la phase de prospection. Donc on croise les doigts pour que notre projet séduise des partenaires. »

Sébastien Col et Sébastien Josse lors de la présentation le 27/03/08


« Sébastien Josse est une personne qui correspond à la philosophie de K-Challenge 2. Il a l’expérience du haut niveau et du management d’équipe sportive. C’est aussi et surtout quelqu’un qui est de la même génération que moi, et qui porte humainement les mêmes valeurs, telles que l’engagement, le travail d’équipe, le respect des projets et des personnes. »

« En ce qui concerne mon actualité personnelle, je repars sur les épreuves du circuit RC44 et du World Match Racing Tour, plus d’autres navigations qui me donneront l’opportunité de rencontrer des personnes qui pourront évoluer par la suite au sein de K-Challenge. »

Le planning de Sébastien Col jusqu'à juin :

Avril :
- 18-28 RC44 Cagliari Cup, Italie
- 29-4 Mai GP42 Santa Margherita, Italie
Mai :
- 5 et 6 Stage Match Racing à Pornichet
- 7-12 Match Race Germany (WMRT)
- 19-25 Latium Match Cup, Italie (WMRT) tbc
- 26-1er juin RC44 Austria Cup, Autriche
Juin :
- 4-7 Stage Match Racing
- 8-16 : Korea Match Cup (WMRT)

samedi 15 mars 2008

Sebastien Col termine 3e du Marseille International Match Race




Seb Col : "Je suis déçu, mais c’est la règle du Match Racing, il faut un seul et unique gagnant ! Sur tous les matches de la demi finale (contre Paolo Cian), nous avons pris de bons départs, nous sommes restés en tête sur une bonne partie de la course, mais systématiquement nous ne sommes pas parvenus à conforter notre avance sur notre adversaire... Nous avons eu du mal à prendre les bonnes décisions au contact de l’adversaire : à notre décharge c’est une erreur classique pour un équipage qui n’a pas l’habitude de naviguer ensemble. Nous devons travailler pour améliorer la communication à bord. Pour cela nous participons à un stage de Match Racing en avril prochain avec Ian Williams, le n°2 mondial."


Sebastien remporte la "petite finale" contre Ebler et prend donc la 3e place.


Classement général final

vendredi 14 mars 2008

LE SECRET DE GILLES FAVENNEC POUR REMPORTER LES 1/4 DE FINALES CONTRE ARBUZOV

Gilles Favennec, membre de l'équipe de Sébastien, a un secret pour remporter des victoires : il graisse avant le départ pour faciliter les empannages pendant les régates bien sûr ! (et au passage faciliter la vie de Christophe André...).

Correction de Philippe Mourniac : à Marseille il faut dire « je mets de l’huile ». Merci Philippe ;-), plus local comme expression c’est certain. Comme Sébastien a rejoint le YCPR, il faut qu'il apprenne les "basics".

Résultat : 3-2 pour le team Col! ...qui rencontrera demain Paolo Cian (Team Shosholoza) en 1/2 finales.

video

PREPARATION POUR LES 1/4 DE FINALES !

Plutôt que des longs discours, première vidéo sur le ponton avant le départ pour les manches des ¼ de finales du Marseille International Match Race.

video

mercredi 12 mars 2008

ET 4 VICTOIRES DANS LE PANIER AU MIMR




Ca commence bien pour Seb Col et ses 3 équipiers (Christophe André, alias « Totophe », Gilles Favennec, alias « Gillou » et Philippe Mourniac), sur cette première journée du Marseille International Match Race : 4 victoires contre Pacé, Ebler, Orel et Destremau.
Seb : « On est bien crevé ce soir après une journée dans la baston avec 25 noeuds de vent et une grosse mer, mais nous sommes contents des premiers résultats. Nous allons bien dormir car demain nous avons 7 matchs, mais on devrait conforter et entrer dans les ¼ de finales normalement.
Nous avons pris de bons départs aujourd’hui, même s’il y a encore quelques détails à régler en manœuvres et en communication. »






Photos MIMR : Gilles Martin-Raget / gmr@martin-raget.com
Plus d'infos : http://www.mimr.fr

dimanche 9 mars 2008

Le MARSEILLE INTERNATIONAL MATCH RACE, 6e édition : 11-15 mars


Le MIMR est définitivement l’occasion pour les meilleurs mondiaux de s’affronter en méditerranée sur des bateaux totalement identiques (des J80) et de mesurer leurs performances tactiques et techniques. Cette année 6 nationalités sont attendues :



Plus de photos de la Dubai RC44 Cup...


Le bateau de l'équipe RC44 Team Hiroshi - Città di Milano

A la barre lors de l'épreuve de match racing




vendredi 7 mars 2008

SEBASTIEN COL REMPORTE LA DUBAI RC44 CUP AVEC TEAM HIROSHI


Cela marchait très fort depuis le début de cette compétition qui marque le coup d’envoi de la saison RC44, mais l’on peut dire qu’aujourd’hui Sébastien Col et son équipe « Team Hiroshi » ont définitivement mis tout le monde d’accord sur le plan d’eau de Dubai, en remportant haut la main la régate en flotte de la Dubai RC44 Cup.

Sébastien navigue aux côtés du propriétaire de Team Hiroshi - Città di Milano, Armando Giulietti, depuis presque deux semaines, puisqu’il est arrivé un peu plus tôt sur place pour s’entrainer avant la compétition, et ce avec un sparring partner de taille, qui n’était autre que… James Spithill. Sébastien a d’ailleurs terminé second derrière ce dernier lors de la première épreuve de la semaine qui se courait en match racing, mais devant Russell Coutts, 3e.

Sébastien Col, tacticien, Team Hiroshi – Città di Milano (1st): « Nous avons passé cinq jours à nous entrainer avec James Spithill avant cet événement, et c’est ici que se trouve la clef de notre succès. Nous sommes encore des petits nouveaux dans la Classe, et nous ne sommes pas encore sûrs des réglages du bateau dans différentes conditions. Mais nous nous sommes réellement améliorés. »

Le duo franco-italien n’a donc laissé aucune chance à ses concurrents aujourd’hui, en remportant deux des trois régates grâce notamment à d’excellents départs et en se plaçant au bon endroit sur le plan d’eau, pour terminer la régate en flotte avec une avance confortable sur les deux équipages suivants, emmenés par James Spithill – Team Ceeref (2e) et Russell Coutts - Team ES Bankers Dubai (3e) à la tactique.

Outre l’entrainement avec James Spithill, Team Hiroshi a également travaillé avec Ian Ainslie en temps que coach sur cet événement (stratégiste de Shosholoza lors de la dernière America’s Cup), et avec son designer de voiles. L’équipage a travaillé dur pour améliorer sa vitesse grâce à l’utilisation de la vidéo, de photos et de débriefings journaliers. Il n’y pas de recette secrète pour la victoire, mais une méthode simple et beaucoup de travail, comme de partir tôt sur le plan d’eau pour s’entrainer… une méthode que Sébastien connait bien pour l’avoir développée dans l’America’s Cup et le match racing.
Il ajoute : « La morale c’est que tout travail paye, soit à court terme comme dans ce cas, soit à plus long terme, mais ça paye toujours. »


CAP SUR LE MARSEILLE INTERNATIONAL MATCH RACE (MIMR)

Retour en France pour Sébastien dès demain, puisqu’il participe la semaine prochaine au Marseille International Match Race, épreuve de match racing organisée par le Yachting Club de la Pointe Rouge (YCPR), et première épreuve de Grade 1 de la saison.

« Le RC44 est une excellente préparation pour le match racing, car ce sont des bateaux assez compliqués à faire marcher (trim tab, étai sur verrin, bastaques, checkstay…) et physiques. Il y a aussi tout le développement des voiles qui est vraiment intéressant. On se rapproche vraiment d’un fonctionnement America’s Cup, mais en monotypie. Pour le côté match race c’est aussi excellent, car ce sont des bateaux dédié à ce type de course. C’est aussi l’occasion de régater ou de s’entraîner avec des skippers comme Coutts ou Spithill, Barker etc… qui ne sont pas très « assidus » sur le World Match Racing Tour », explique Sébastien.
Il poursuit : « le Marseille International Match Race qui arrive maintenant est une épreuve importante, car c’est la plus grande épreuve de match race en France, et c’est aussi mon club, le YCPR, qui l’organise. Mais la saison débutera vraiment avec la première épreuve du World Tour au Brésil en Avril. Ce serait d’ailleurs fantastique si on pouvait avoir une épreuve du world tour en France, à Marseille, car ce serait un vrai plus pour les équipes françaises, pour mieux faire connaître le match racing.
Notre objectif à Marseille avec mon équipage est de régler quelques détails sur la communication et le processus de décision tactique. J’ai également commencé un travail de fond sur les départs, un point que j’avais un peu trop sous estimé en fin de saison dernière. On a enchainé les stages en février avec l’équipe de France et aussi avec Ian Williams à Valencia dernièrement (champion du monde en titre), et on va continuer sur ce rythme en avril.
Nous n’avons pas d’objectif, mais disons qu’atteindre les demi-finales serait un bon résultat. »

Rendez-vous donc avec Sébastien à Marseille pour le MIMR dès le 11 mars !


DUBAI RC44 Cup Fleet-racing, final results (no discard)

1) Team Hiroshi – Città di Milano (1, 1, 2, 4, 3, 2, 3, 1, 1, 2, 1) 21 points
2) Team Ceeref (5, 3, 5, 2, 5, 1, 5, 2, 3, 1, 4) 36 points
3) Team ES Bankers Dubai (3, 4, 1, 1, 2, 4, 4, 5, 6, 5, 5) 40 points
4) Team Aqua (DNF, DNF, 3, 6, 6, 3, 1, 3, 4, 3, 2) 45 points
5) Cro-A-Sail (4, 5, 4, 5, 1, 5, 6, 4, 2, 6, 3) 45 points
6) Team Sea Dubai, (2, 2, 6, 3, 4, 6, 2, 6, 5, 4, 6) 46 points

DHL Trophy:

1) Team Hiroshi – Città di Milano
2) Team Aqua
3) Cro-A-Sail
4) Team Ceeref
5) Team ES Bankers Dubai
6)Team Sea Dubai

Match-racing, final results:

1) Team Ceeref (5/2) 3,5 points
2) Team Hiroshi (4/3) 3 points
3) Team ES Bankers Dubai (5/2) 3 points
4) Team Sea Dubay, (3/4) 2,5 points
5) Team Aqua (3/ 4 incl 1 penalty) 1 point
6) Cro-A-Sail (1/6) 1 point

Plus d'infos sur le RC44 :

www.rc44.com

Plus d'infos sur le Marseille International Match Race :

www.mimr.fr

jeudi 6 mars 2008

QUI EST SEBASTIEN COL ?


Barreur de l’Equipe de France dans la 32e America’s Cup à 30 ans, « Seb Col » possède un parcours pour le moins atypique, débutant en Optimist sur l’étang de Thau, décrochant le titre de Champion de France Espoir de Laser, puis découvrant le match racing grâce au Yacht Club de Sète et dominant le circuit monotype en Melges 24…
En moins de six ans, ce jeune talent de la voile française est devenu numéro un du circuit mondial de match racing après sa victoire au Danish Open en août 2006.

Ce blog vous permettra de suivre Sébastien dans sa préparation, les différentes compétitions auxquelles il participe, et de partager avec lui les moments forts de sa carrière et ce qui le fait vibrer jour après jour : la voile de très haut niveau sous toutes ses formes.